Je couds... je couds , parce que pendant que mes mains s'activent , mes pensées pendant ce temps s'arrêtent. Je couds comme une thérapie, pour oublier les heures sombres de ces derniers jours,  pour oublier les évènements tragiques qui ont précédés cette rentrée scolaire qui avait démarré sous un feu d'artifice. Pour respirer. Me sentir vivante quand la mort rôde autour de moi.

Pour prolonger cet instant de grâce offert par mes élèves , qui en ont gros la patate eux aussi, lors d'une magnifique et extrardinaire séance de "calinothérapie" pour se redonner des forces les uns aux autres, et Dieu que c'était bon.

 

J'ai donc testé le nouveau patron Rosa , de Tilly and the Buttons. Une première version fluide et loose, pour me sentir à l'aise, pour sentir de la légèreté et de l'amplitude autour de moi.

photo 2

photo 1

10

photo 3

photo 5

9

11

12

photo 4